Plateau Mont Valerien


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Non classé.

Gestion des ordures et des encombrants sur le Plateau-Mont Valérien

 gestiondesordures2.jpg  aprslepassagedesencombrants1.jpg  gestiondesordures.jpgaprslepassagedesencombrants2.jpg

La municipalité nous a promis une gestion économique et raisonnée du ramassage des ordures ménagères et des encombrants; force est de constater que le service ne s’est pas amélioré, pire, il s’est dégradé, il n’est pas rare de voir en permanence des poubelles pleines ou vides parfois sur les trottoirs  car les riverains sont las de voir des bennes passer dans les rues sans faire de ramassage. Il est clair que la société prestatrice, pour des raisons qui nous échappent, fournit un service minimum qui ne contente pas la population.Double peine pour les habitants qui attendent toujours une diminution des impôts inhérents à la diminution de rotation des bennes à ordures, et double peine parce que le service rendu s’est sensiblement désorganisé et surtout dégradé.

Le quartier Plateau-Mont Valérien est délaissé par les services communaux: propreté des rues qui laisse à désirer, gestion anarchique du ramassage des ordures ménagères, manque flagrant d’équipements de proximité, sans parler de l’offre commerciale inexistante.

Le service de ramassage des encombrants a été mis en place par les municipalités pour permettre aux habitants de faire le vide dans le garage ou les caves,c’est un service de salubrité encore faut-il qu’il fonctionne correctement sur la commune de Nanterre. Le manque d’informations et l’incivilité parfois amènent les habitants à mettre sur le trottoir tout et n’importe quoi; on voit ainsi des objets hétéroclites laissés sur place par le ramassage. La municipalité serai bien avisée de consacrer son budget communication à l’information du citoyen. INFORMER ET IMPLIQUER LE CITOYEN DANS LA GESTION DE SA VILLE. LE BUDGET ALLOUÉ AU SERVICE COMMUNICATION DE LA VILLE EST IMPORTANT MAIS UTILISÉ SUR DES OPERATIONS ORIENTÉES ET MEDIATISABLES.

 


Compte-rendu de la réunion rue de Saint-Cloud,suite à pétition des riverains

3 juin 2010

Lieu : Ecole Jules Ferry Bat B

Mme Garel est arrivée en retard sur l’horaire et s’est imposée « naturellement » comme animatrice de la réunion sans donner d’explication quant  à l’absence remarquée de Mr Debord. Initialement la réunion devait être animée par Mr Debord, adjoint au maire chargé de la gestion de l’espace public

Experts voirie travaux : Mr Paul

Participants : environ 40 personnes

Introduction :

-Mme Garel débute en rappelant que plus de 80 habitants de la rue de Saint Cloud ont signé une pétition demandant la mise en sens unique de la rue ou l’installation de ralentisseurs, pour réduire le flux important de voitures et améliorer la sécurité en ralentissant les véhicules.

 Explications techniques (Mr Paul) :

 Information générales :

des comptages ont été réalisés en 2007, entre la rue du Dr Charcot et la rue des Ombraies, concernant la vitesse des véhicules, ainsi qu’entre la rue des Ombraies et la rue des Suisses. Elles démontrent que les vitesses moyennes restent relativement élevées pour ce gabarit de voies, lié à l’étroitesse des trottoirs. On constate des pointes à 85km/h.

La pente est de 6%, la largeur de chaussée de 5 m.

Le stationnent s’effectue en épis en amont de la rue des Ombraies.

A certain endroits les trottoirs ont une largeur d’1m50, mais en descendant vers la rue des Suisses ils ont tendance à se rétrécir fortement.

A l’heure de pointe le matin on comptabilise 350 véhicules (même trafic que rue Felix Faure).

40% des véhicules qui descendent la rue de St Cloud empruntent ensuite la rue Terneau pour rejoindre la place de la Boule. Les autres véhicules empruntent notamment la rue Saint Maurice.

 Conséquence d’une mise en sens unique : si on mettait la rue de St Cloud en sens unique à partir de la rue du Dr Charcot, l’itinéraire emprunté par les voitures pour rejoindre Rueil serait : rue du Dr Charcot (qui peut absorber ce trafic supplémentaire), rue Gambetta, rue Danton, Bd Hôpital Stell, Avenue Paul Doumer.

Pour les autres destinations le trajet serait : rue Pierre Sergent, avenue Paul Vaillant Couturier, Place de la Boule.

2 problèmes majeurs si on retient cette option : on renvoie un trafic conséquent sur la voie qui dessert le groupe scolaire J Prévert, alors que la voie est saturée (500 véhicules à l’heure de pointe). On accentue la circulation sur les carrefours entre la rue P Sergent et l’avenue P V Couturier, ainsi qu’au carrefour entre l’avenue PV Couturier et la place de la Boule.

Si l’accès à la rue de St Cloud est rendu plus difficile, le trafic risque également de se déverser sur les rue de la Source et rue de Suresnes qui sont déjà saturées.

En synthèse, une mise en sens unique aurait des conséquences lourdes par une aggravation de la saturation de l’ensemble du réseau Plateau Mont Valérien.

La mise en sens unique aurait également un impact sur la circulation des navettes qui desservent le Plateau Mont Valérien.

 Installation de ralentisseurs :

Il existe principalement 3 types de ralentisseurs :

les coussins berlinois. Avantage : simple à mettre en œuvre, peut onéreux, les bus peuvent passer. Inconvénient : au delà de 5% de déclivité leur installation n’est pas possible. La déclivité de 6% et la largeur de chaussée restreinte rue de St  Cloud empêche l’installation de ce type de dispositif.

Les dos d’âne : la déclivité permet encore moins l’installation de ce type de ralentisseur.

Les plateaux sur élevés. Ils nécessitent une limitation à 30km/h. Mais ils coûtent chers et nécessitent une étude et des aménagements car ils peuvent empêcher l’écoulement normal des eaux.

 Echange avec les participants :

Mme Garel lance l’échange en proposant deux questions : d’où viennent les voitures qui arrivent sur la rue des Chailliers et la rue de Saint Cloud ? pourquoi envisager un sens unique au niveau de la rue du Dr Charcot et pas déjà au niveau de la rue du P Sergent.

Réponse d’un parent d’élève : la plus grande fréquentation a lieu le matin, quand viennent les habitants du quartier pour déposer leurs enfants devant l’école. Si on met un sens unique au niveau de la rue Pierre Sergent, on empêche l’écoulement vers la rue du Dr Charcot et on augmente la saturation sur P Sergent. Proposition : installer des feux de circulation « intelligents » qui réagiraient en fonction des flux et de la vitesse. Actuellement quand un feu est vert les suivants le sont aussi, ce qui permet de descendre la rue à grande vitesse.

Réponse de l’expert : ce type de feux « intelligent » est interdit.

Suggestion d’un habitant : pourquoi ne pas agir sur la synchronisation des feux ?

Réponse de l’expert : c’est compliqué au regard du nombre de piétons traversant la voie.

Remarques de différents habitants :

les trottoirs sont tellement étroits à certains endroits en descendant vers la rue des Suisses qu’il est difficile de passer avec une poussette.

Des véhicules descendent la rue à grande vitesse le soir et le week-end, quand la circulation est moins dense, c’est un danger pour les enfants.

Des poids lourds descendent également la rue de Saint Cloud, il faudrait en réduire l’accès. Pourquoi ne pas mettre un panneau d’interdiction ?

Il faudrait que la police vienne plus souvent pour contrôler la vitesse des véhicules qui descendent la rue à grande vitesse. Réponse de Mme Garel : la police nationale qui intervient sur Nanterre est déjà débordée et n’aura pas la possibilité de venir contrôler la vitesse sur la rue.

Il y a un lien de cause à effet entre la politique de construction sur la ville et la saturation du réseau de circulation. Les nombreuses constructions place de la Boule ne vont pas améliorer les problèmes de circulation rue de St Cloud. Il faut limiter le nombre de constructions nouvelles sur les axes sensibles, tant que des alternatives nouvelles n’ont pas été proposées notamment en terme de transports en commun. Les habitants du quartier Plateau Mont Valérien doivent pouvoir être partie prenante des décisions prises concernant l’aménagement de leur quartier. Leur qualité de vie en dépend.

Intervention du Président de l’ADIHQ-PMV (Association de Défense des Intérêts des Habitants du Quartier-Plateau Mont Valérien) : l’association sera présente sur l’ensemble des réunions du quartier afin d’informer les habitants et défendre leurs intérêts.

 Synthèse de Mme Garel :

Les propositions de la mairie :

étudier la possibilité d’élargir les trottoirs. Cela pourrait se faire en même temps que des travaux de rénovation et d’enfouissement des câbles électriques.

Etudier la possibilité de mettre un sens unique au dessus de la rue de Charcot. En sachant que cette possibilité reste difficile à mettre en œuvre, étant donné que la rue de St Cloud est un itinéraire de délestage pour l’avenue Paul Vaillant Couturier. La mise en sens unique risque de faire déverser le flot de voiture sur des itinéraires d’un réseau Plateau Mont Valérien dors et déjà saturé.

Etudier la possibilité de mettre des plateaux sur élevé, même si leur coût est élevé.

Etudier la possibilité de développer le Pédibus sur la rue de St Cloud afin d’alléger le flot de voiture (notamment les parents qui déposent leurs enfants, les enfants pouvant venir avec le Pédibus).

Etudier la possibilité de régler différemment les feux de circulation.

 Calendrier (Mme Garel) :

Les décisions seront prises fin 2010 pour le budget 2011. Les premiers travaux pourraient avoir lieu en 2011, le reste en 2012. L’étude sur les feux pourrait être menée à la Toussaint.

Les participants à la réunion seront informés par courrier de l’avancée des réflexions.


Lettre-Pétition à monsieur le maire de Nanterre

Association de Défense des Intérêts des Habitants du Quartier

Plateau – Mont Valérien

                                                    A Monsieur le Maire de la Ville de Nanterre

A Nanterre, le 8 mai  2010

Monsieur Le Maire,

Au cours de la réunion public du 15 avril 2010, nous avons pris connaissance du futur projet d’aménagement de la rue des alouettes (section rue de Suresnes à rue Philippe Triaire). La présentation qui nous en a été faite comportait notamment :

-l’élargissement des trottoirs,(Les riverains n’y voient pas l’intérêt)

- l’interdiction de stationnement sur toute la longueur, y compris devant son propre bateau,

- la mise en place d’un double sens cyclable. (Les riverains y sont opposés)

- l’aménagement de la rue en zone 30, (Les riverains demandent l’installation de coussins berlinois)

Ces aménagements prévus pour début 2011, concernent l’ensemble des habitants de la rue.

Ce projet d’interdiction de stationnement a été présenté par la mairie comme irrévocable. Il s’agit donc bien là d’une prise de décision unilatérale, qui ne se souci pas de l’opinion des habitants de la rue ! L’interdiction de stationnement dans la rue des alouettes, sans alternative, est une aberration et cela va reporter le problème sur les rues adjacentes et encourager le stationnement sauvage sur les trottoirs.

Les riverains ne seront pas les seuls pénalisés car les modifications de voierie auront un impact négatif sur tout un quartier !

La circulation automobile est très réduite dans cette rue (notamment depuis le transfert du bureau de Poste) et justifie nullement de telles mesures radicales et surtout impopulaires.

La jurisprudence a admis que le stationnement sur la voie publique est un droit attaché à la qualité de riverain.

Le double sens cyclable qui sera imposé ne fait partie d’aucun maillage et parait incohérent au regard du type de population du quartier majoritairement équipée de véhicules automobiles et faire cohabiter cyclistes et les automobilistes sur cette rue nous parait dangereux et risqué.

Les habitants de la rue sont majoritairement hostiles à ce projet qui apporte plus de problèmes qu’il n’en résout. Aussi ils vous demandent  la convocation d’une réunion de tous les riverains et cela avant les prochaines grandes vacances scolaires afin d’être réellement partie prenante dans la prise de décision.

Veuillez agréer, Monsieur Le Maire, nos salutations distinguées.

ADIHQ – PMV

 Le président  (suit signature)


Cette pétition a obtenu 72 signatures des riverains de la rue des alouettes  et des rues adjacentes.

Gros succès pour notre démarche. Nous remercions les foyers qui nous ont ouvert leurs portes.

 rarmairenanterre1.bmp

Accusé de réception de la lettre recommandée envoyé à monsieur le maire de Nanterre

 


Compte rendu réunion travaux rue des alouettes

15.04.2010

Lieu : salle de la source

Animateur : Mme Garel

Fonctionnaires communaux : Mr Richebet et Mr Paul

Participants : environ 30 habitants dont certains curieusement n’habitent pas la rue des alouettes. A noter la présence d’une représentante du LEP, d’une personne qui est partie prenante dans le projet de construction de la nouvelle résidence des alouettes, et qui est intervenue sur la question de la date de livraison (elles étaient dans le public mais n’ont pas donné leur nom).

Introduction :

-Mme Garel débute la réunion en rappelant que ces travaux s’inscrivent dans le programme de rénovation de la voirie de la zone Chenevreux et de l’enfouissement des câbles électriques du quartier.

Explications techniques :

-les fonctionnaires de la mairie donnent quelques éléments réglementaires concernant le code de la route (décret 2008-754 30 juillet 2008), différence entre route et rue.

-Explication 1 : quels sont les critères pour avoir une zone 30 ?

Un niveau de circulation réduit (2000 à 3000 véhicules jour)

Des équipements générateurs de circulation piétonne (commerces, équipements publics,.)

Un aménagement cohérent (ex : largeur de la chaussée)

La rue des alouettes se prête à cette réglementation.

- Explication 2 : Article 20 loi sur l’air et l’énergie du 30/12/96 : équipements cyclables et marquages au sol.

En zone 30 pas d’équipement cyclable mais marquage au sol pour permettre la circulation des cyclistes en double sens.

Explication 3 : Largeur des trottoirs, les normes en vigueur : 1,40 minimum (arrêté du 31 aout 99), permet le passage d’un fauteuil roulant, 1m80 recommandé par l’afnor (2000), dans les nouveaux projets de voirie la largeur est de 2m.

 -Statistiques de circulation dans la rue des alouettes :

Mesure septembre 2008 : entre 7h45-8h45 : 62 véhicules (650 sur la rue de Suresnes à la même heure dans les 2 sens)

17h30-18h30 : 183 véhicules (700 rue de Suresnes)

Débit journalier : 1000 à 1500 véhicules

 Etude de 2008 sur le taux de motorisation du quartier plateau : 1.74 véhicule par ménage (0.84 sur Nanterre centre). Les places privatives des pavillons seraient utilisées à 37%.

 Un nouveau parking construit sous le gymnase des Chenevreux (30 à 50 places) pour les abonnés du quartier. Livraison : 1er septembre 2010. Le coût mensuel pour un habitant de Nanterre sera de 50 euros environ. Les habitants du quartier seront prioritaires, ils pourront réserver une place.

Anomalies de voirie constatées sur la rue des alouettes :  pas d’aménagement ou d’utilisation du parvis devant le Lycée, un stop inutile ( ?) en fin de rue, un usage qui fait qu’il n’y a pas de stationnement alterné.

 Le projet : élargir les trottoirs en gagnant de l’espace sur la chaussée. Actuellement les trottoirs sont de 1m15 à 1m50 selon les endroits et la chaussée de 5m. Projet : réduire la chaussée à 3m50 pour élargir les trottoirs, afin de rendre ceux ci plus accessibles aux piétons, notamment aux handicapés et aux jeunes du lycée.

Nécessité d’interdire le stationnement sur toute la rue ! Devant la surprise et les réactions des habitants, les experts techniques invoquent la loi qui oblige à faire ces aménagements. Un habitant déclare que l’on peut toujours utiliser l’argument de la loi pour faire passer une mesure que l’on souhaite, c’est un argument facile pour imposer des mesures sans concertation.

 Explications sur les pistes cyclables à double sens et l’installation possible de ralentisseurs (ex : plateau devant le LEP).

Forte probabilité de passer la rue en zone 30.

 Echange avec les participants :

pourquoi cette réunion est elle présentée comme un échange dans lequel on prend en compte les remarques des habitants si le projet d’interdiction de stationnement est déjà bouclé du fait qu’il s’appuie sur la loi ? réponse de la mairie : effectivement la question de l’interdiction du non stationnement ne peut pas être discutée, elle s’impose légalement, mais les habitants peuvent donner leur avis sur des aménagements de la rue ou des rues adjacentes (pistes cyclables, ralentisseurs,…).

On met les habitants qui ne disposent pas de places privatives pour garer leur voiture devant le fait accomplie, sans leur proposer de réelle alternative, en dehors du parking des Chenevreux. Ces habitants sont doublement pénalisés : ils perdent leur place devant leur bateau et devront payer un abonnement. Il n’est pas normal de stigmatiser les habitants ayant deux voitures, surtout s’ils en ont besoin pour aller se déplacer sur un lieu de travail éloigné. Quelle garantie auront-ils d’obtenir une place dans le parking ? Que feront-ils de la deuxième voiture ? ils vont se garer dans les rues adjacentes où le stationnement est déjà dense. On règle un problème dans la rue des alouettes pour le reporter sur les rues adjacentes. On va favoriser le stationnement sauvage dans la rue. Le stationnement dans la rue des alouettes et dans les rues adjacentes n’a fait qu’augmenter et devenir un vrai problème depuis quelques années. On construit de nouvelles résidences, il y a de plus en plus d’habitants sur Nanterre et on se pose la question du stationnement après coup, au lieu d’anticiper. C’est la même chose pour les réseaux de transports, on construit de nouvelles résidences, les habitants sont plus nombreux, mais on a pas réfléchit en amont au développement du réseau de transport.

Réponse d’un des fonctionnaires de la mairie : l’interdiction du stationnement est une obligation légale. Vous avez raison sur le fait que le stationnement des véhicules est un vrai problème. Mais la politique actuelle est bien de pousser les habitants de la région parisienne à moins utiliser leurs véhicules, et à abandonner la 2ème voiture. Sur Paris le nombre de voitures à considérablement diminuer ses dernières années. Précisions de Mme Garel : le réseau de transports sur Nanterre a bien été anticipé (exemples des lignes urbaines), mais il est vrai que le transport de passagers sur les grands axes (exemple ligne 258) est un vrai problème.

Pourquoi ne pas faire un sens unique rue des luaps pour permettre un stationnement sur les deux côtés ? réponse de la mairie : c’est une idée intéressante à noter.

Pourquoi ne pas avoir utilisé l’espace libéré par l’ancienne Poste des alouettes pour créer un parking ? réponse mairie : ce type de parking à ciel ouvert devient souvent un espace de stationnement sauvage et d’insécurité.

Pourquoi ne pas utiliser l’espace devant le LEP pour garer des voitures ? réponse : la mairie ne gère pas cet espace, il est géré par le conseil régional.

Il y a beaucoup de véhicules utilisés dans le cadre des cours techniques au LEP qui sont garés dans la rue et bloquent inutilement des places.

Pourquoi ne pas faire de la rue des alouettes une zone de rencontre limitée à 20 km, pour une interaction plus harmonieuse entre les véhicules, les cyclistes et les piétons ? réponse mairie : trop de contraintes en terme de circulation, idée non retenue.

La circulation a double sens pour les cyclistes est beaucoup trop dangereuse, elle incitera les jeunes du LEP à remonter la rue en scooter, ce qu’ils font déjà. Réponse mairie : la circulation cycliste double sens est une obligation légale sur une zone 30, elle incitera les automobiles à plus de prudence vis à vis des cyclistes.

Autre remarque d’un habitant : la mise en place de marquage cycliste ne sert à rien, il est beaucoup trop dangereux de se déplacer à vélo dans des rues comme celles-ci.

 Synthèse de Mme Garel :

L’interdiction du stationnement est acquis et ne peut plus être remis en cause. Il est encore possible de discuter des aménagements (marquages au sol, ralentisseurs). La mairie s’orienterait favorablement vers un aménagement en zone 30.

La mairie va étudier s’il est possible de préserver 4 ou 5 places de parking ( !) sur l’ensemble de la rue, à des endroits appropriés, selon la largeur des trottoirs.

La circulation en sens unique rue des luaps et le double stationnement va être étudié.

Il faut lier la réflexion de l’aménagement de la voirie sur le quartier à la réflexion sur les lignes de bus urbaines.

 Calendrier (Mme Garel) :

Il faut prendre en compte dans l’aménagement les autres travaux en cours (nouvelle résidence des alouettes à la place de La Poste, enfouissement des câbles électriques et travaux sur le réseau gaz). A noter que l’électricité et le gaz de part leur nouveau statut, n’étant plus services publics, il est plus difficile pour la mairie de coordonner leurs travaux. L’enfouissement des lignes électriques va se faire jusqu’à fin avril. Les travaux du gaz se feront jusqu’à fin juin. La résidence des alouettes devrait livrables fin 2011, début 2012 (selon avancement du plan de financement en cours). Les travaux de voirie pour élargir les trottoirs vont durer 3 à 4 mois dès février 2011.

Suite à cette première rencontre avec les habitants la présentation détaillée du projet de voirie aura lieu en octobre 2010.

 

 


NANTERRE : LES QUARTIERS EN VALEUR

Bienvenue sur le blog de l’ADIHQ, l’association qui s’implique dans la vie de notre quartier.


Santé pour tous GHANA |
associationlescoccinelles |
Les interventions musicales... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFG Association des Femmes ...
| palestine18
| Le Moulin des Savoirs