Plateau Mont Valerien


  • Accueil
  • > Lettre d’information « La Valérienne » N°13 – Novembre 2013
Accueil

Lettre d’information « La Valérienne » N°13 – Novembre 2013

Compte-rendu du conseil de quartier

Dialogues de sourds

Un besoin impérieux de plus de confiance et de transparence.

Une soixantaine d’habitants ont participé à ce premier conseil de quartier de rentrée. Madame Garel a animé le débat en alternance avec Monsieur Debord, maire adjoint chargé de l’espace public.

Les sujets de second ordre ont été rapidement évacué et on entre de plein pied dans les problématiques qui fâchent.

Le stationnement résidentiel pose problème dans notre quartier. La municipalité concocte des projets de réaménagement de façon unilatérale ; une consultation des habitants sans concertation fait naitre des réticences voir une opposition farouche d’autant plus que la municipalité renie bien souvent les engagements pris lors des précédentes rencontres. Tant que l’exercice de la démocratie n’est vraiment pas effectif, tant que les acteurs associatifs ne sont pas consultés ; nos réunions de quartier déboucheront systématiquement dans l’impasse.

La municipalité projette d’aménager deux terrains en parking réglementés, c’est-à-dire, payants.

Le premier au 55, rue de Garches et le  second au 43, rue du Dr Charcot. Les riverains de ces aménagements sont en droit d’exiger une prééminence dans l’occupation de ces parkings ; mais ce n’est pas le cas en l’espèce car ces places ne sont pas nominatives et ne leur assurent pas un stationnement pérenne.

Le second sujet abordé concerne l’aménagement des deux carrefours aux abords des Ets E. Leclerc et une fois de plus, pas de réunion de concertation pour repenser ce nœud de circulation. Une fois de plus la municipalité a préparé dans son petit coin un schéma de circulation qui est loin de satisfaire les attentes des riverains.

Un récent accident de la circulation non loin du centre commercial et occasionnant des blessures sérieuses à un piéton nous amène à prendre des dispositions drastiques pour la sécurité de tous. Le débat a été vif sur ce sujet et la population s’est opposé frontalement à ce projet qui fait la part belle aux véhicules de gros tonnage et au détriment d’une fluidité de la circulation espérée.

                                                                                                                                  

Les points soulevés par l’association ADIHQ/Plateau Mont Valérien :

 

Notre association préconise la concertation tout azimut et propose une réunion avec les différents acteurs  afin d’établir un cahier de doléances concis avec, éventuellement des propositions précises. Au lieu de cela, madame Garel propose à deux ou trois habitants d’aller en délégation à la rencontre de la direction du magasin E. Leclerc. Une fois de plus, la représentante de la municipalité fait l’impasse sur l’action de notre association et refuse toute proposition ou initiative venant des acteurs associatifs.

 

La parole aux habitants :

La rue de Garches fait toujours parler d’elle et focalise tous les ressentiments, son traitement dans tous les domaines (aménagement et communication à l’endroit des habitants) a été un fiasco total, les riverains se plaignent toujours des nuisances sonores générées par la circulation et surtout par les coussins berlinois.

D’autres personnes manifestent leur insatisfaction dans la desserte des minibus ou de la vitesse excessive des autobus des lignes régulières de la RATP.

Certaines voies publiques de notre quartier sont laissées à l’abandon à l’exemple de la rue de Chèvremont qui est investie par des épaves de véhicules ainsi que des dépôts sauvages de détritus et autres déchets de chantier. Un habitant appelle de ses vœux une intervention des autorités locales pour un aménagement de cette rue en stationnement résidentiel raisonné. 

 

Sérénité du débat :

Le débat  s’avère toujours délicat et souvent houleux, les atermoiements et le doute et parfois la méfiance sur les engagements pris, génèrent à chaque fois une ambiance électrique qui se conclue par un dialogue de sourds et un sentiment de frustration 

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre notre association et vous intéresser à ses activités et à ses actions sur le quartier.

Adhérez et faites adhérer vos voisins et vos proches. Pensez à renouveler votre adhésion pour ceux qui sont déjà adhérents.

Preuve qu’une alternative existe sur le Plateau / Mont-Valérien, que les habitants sont attachés à leur quartier et à son identité.

                                                                                                         Akim KOCEIR, président ADIHQ-PMV


Laisser un commentaire

Santé pour tous GHANA |
associationlescoccinelles |
Les interventions musicales... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFG Association des Femmes ...
| palestine18
| Le Moulin des Savoirs