Plateau Mont Valerien


  • Accueil
  • > Nanterre – Le Plateau / Mont Valérien . Lettre d’information « La Valérienne » N°9 –Juillet 2012
Accueil

Nanterre – Le Plateau / Mont Valérien . Lettre d’information « La Valérienne » N°9 –Juillet 2012

 

Nanterre : un avenir en béton !

 

Les projets immobiliers à foison vont transformer notre ville en cité-dortoir, les voies de circulation sont déjà bondées, les transports saturés, mais la Mairie nous rassure : tout sera écologique !

Ce petit préambule pourrait à lui seul résumer le dernier conseil de quartier du Plateau/ Mont- Valérien. Un conseil de quartier qui rassemblait tous les ingrédients habituels qui dissuadent les habitants de venir y assister : un discours politisé à l’extrême, des habitués dans l’assistance qui monopolisent la parole et qui étouffent toute question digne d’intérêt, des élus qui excellent dans l’exercice de la langue de bois et qui ne tolèrent aucun discours alternatif. Pourtant ce soir-là, les habitants ont  fait part de véritables craintes vis-à-vis de la transformation de leur environnement : saturation des réseaux de transports et une pollution perceptible, constructions anarchiques sans respect de l’environnement, manque d’espaces verts…

Trop souvent chambre d’enregistrement de doléances auxquelles il n’est souvent pas donné suite ; les conseils de quartiers, et leurs comités de pilotage, doivent progresser pour rester « démocratiquement » crédibles et utiles. Les séances du conseil municipal permettent d’apprécier la position des élus lors des votes et de définir la limite entre la solidarité de liste et l’autonomie de jugement.

Le conseiller municipal délégué aux transports, Bruno Chanut a ouvert la soirée présentant le tracé des lignes de minibus 559, 560 et la ligne 563 qui desservira les trois communes de la communauté d’agglomération du Mont Valérien, cette nouvelle ligne aura pour terminus la Place de la Boule.

Mais l’auditoire a d’emblée mis en exergue les problèmes de saturation de la ligne du bus 258. Les habitants ont fait remarquer qu’il y a beaucoup trop de constructions nouvelles, notamment sur l’avenue Georges Clémenceau et surtout sur la ZAC Sainte Geneviève. Cette arrivée massive de nouvelles populations commence à impacter négativement sur les  transports déjà saturés, qui rendent les déplacements aléatoires et source de mécontentement pour les usagers.

La responsable de l’animation du quartier n’a pas peur de la contradiction et des contre-vérités (voir page 5), nous précise que « la ville n’a pas la possibilité de freiner l’urbanisation ». Elle a informé l’assistance que la ville était impuissante face à des promoteurs qui sont en train de bétonner les grandes artères de Nanterre. La ville ne peut soit disant « qu’accompagner la mutation des parcelles ». Cette affirmation, pas sérieuse semble d’autant plus grotesque quand on observe le développement de villes voisines qui ont pris le parti de créer, développer de véritables quartiers verts à taille humaine.

Les élus se donnent en spectacle

Après ses différentes « sorties » maladroites et ses interventions à l’emporte-pièce, le maire adjoint délégué aux sports et à la petite enfance, a pris le parti d’assister à ce conseil de quartier en tant  que simple citoyen, afin de donner l’illusion de parler comme un habitant lambda et plus précisément comme un usager du bus 258. Il a rappelé un fois de plus, une fois de trop, qu’il était à l’origine d’une association d’usager du 258 qui du reste n’est qu’une coquille vide (aucune publication  ni manifestation) et un résultat quasi nul. Continuant sur sa lancée, il a accusé la Gare de bus « privée » Jules Vernes, installée sous La Défense, d’être une des causes de la saturation du réseau, et a proposé de réactiver son association afin de mener la guerre contre cette gare de bus privée, symbole de l’emprise capitaliste sur le service public. Bruno Chanut (PS) a immédiatement répliqué en précisant à M Mazouzi (app PCF) qu’il avait dit « des choses fausses », et lui a rétorqué que la gare Jules Vernes permet à des travailleurs de Mantes la Jolie de venir sur La Défense via un réseau de bus express, et ce faisant assure une mission de service publique. Piqué au vif, notre adjoint aux sports et à la petite enfance, a débuté une chamaillerie digne d’une cour d’école, en rétorquant : « ne dit pas que, ce que je dis est faux,… ».  A défaut de  nous informer de manière responsable et surtout impartiale nos élus auront au moins eu le mérite ce soir-là de nous faire un spectacle digne de Grand Guignol! D’autant plus que M Mazouzi, chauffé à blanc, c’est permis peu après de lancer à la cantonade un : « le changement c’est maintenant ! Et avec les pleins pouvoirs ! ». Pour ceux qui n’avaient pas encore compris, il a donc confirmé une nouvelle fois que le conseil de quartier n’est pas un lieu d’échange et d’expression libre des habitants, mais une arène politique !

Autolib, le joujou qui changera notre vie

L’élu délégué aux transports, Bruno Chanut, nous explique que le coût d’entretien d’une voiture est de 3500 à 5000 euros annuels, qu’il y a 33 stations à Nanterre, dont 3 sur notre quartier (rues de Suresnes, des Luaps et Paul Vaillant Couturier, et que chaque station coûte 50 000 euros, que l’objectif recherché (par les autorités municipales) était d’éliminer la deuxième voiture chez les habitants de Nanterre (bizarre, mais ça me fait penser à l’enfant unique dans les ménages chinois…en Chine, bien entendu),

Ce service qui permet aux habitants de se passer de leur voiture : Nos édiles présents ce soir-là ont cru bon de préciser qu’ils étaient tous, de fervents utilisateurs d’Autolib (nous proposons dans ce cas-là, la suppression de la dotation en véhicule Citroën C4 ou autres et la mise à disposition de ces élus d’Autolib tant apprécié et utilisés par ces derniers). Les travailleurs qui sont contraints de prendre leur voiture quotidiennement apprécieront moyennement ce sarcasme, les habitants du quartier qui voient régulièrement nos élus se déplacer en voiture privée et/ou professionnelle pourront au moins en rigoler !

Accueil mitigé voir hostile à l’endroit d’Autolib, la population est très partagée. Les stations installées de façon pertinente (à proximité d’une gare ou d’un supermarché semblent recueillir un avis positif. Mais les habitants contestent les stations installées en dépit du bon sens, dans des rues pavillonnaires, peu fréquentées sans visibilité, où l’utilisation est déjà quasi inexistante, mais où l’installation s’est faite au détriment du stationnement déjà compliqué dans le quartier. Un habitant a fait remarquer que la Mairie met souvent en avant l’argument de la concertation avec les habitants dans ses projets. Mais comme souvent ce projet a été executé en catimini sans aucune consultation ni communication préalable: sur les modalités et lieux d’installation. La Mairie a dû reconnaître que pour Autolib’ la communication et les échanges avec la population se font une fois les installations faites. C »est ce qu’on appelle le « fait accompli »…Circulez, il n’y a rien à voir, non mais… !!!

Alerte : Ce jeudi 12 juillet aux alentours de 5h00 deux voiturettes Autolib’ ont été brulées Avenue Pablo Picasso (en face de Carrefour Market). Acte intentionnel et criminel. Le reste des véhicules a été enlevé.

Ce n’est pas Central Park (NY)… faut pas rêver.

L’aménagement de la place de La Boule et des quartiers environnants est loin de faire consensus parmi les habitants. Beaucoup ont exprimé leur crainte face à cette course effrénée au béton, au manque criant d’espaces verts, aux soucis de circulation de stationnement arrivés à saturation, de pollution également.

Le projet Central Square initié par Kaufman and Broad sur l’Ilot des Suisses, continu à faire des vagues. Où l’on apprend que les 85 logements du 40% de logements sociaux seront gérés par France Habitation. (connu pour son éthique) Que l’ancien bâtiment de gendarmerie sera rénové et transformé en habitations.

Ne craignant pas le ridicule, nos responsables nous affirment que grâce aux nouvelles technologies de construction et aux transports en commun, nous auront un quartier écologique!!! Même si chaque habitant sacrifiera  la seconde voiture, comme le recommande avec insistance la Mairie, il est totalement illusoire de croire que les problèmes disparaitraient par enchantement. Il y aura toujours au moins une voiture par foyer, et mathématiquement, des milliers de nouveaux habitants apporteront des milliers de nouvelles voitures et leur lot de déboires, notre association se battra sans relâche pour que le Plateau Mont Valérien reste un quartier à taille humaine, où il fait bon vivre, et où l’écologie ne soit pas une idée mais une réalité !

 

La réunion s’est achevée fort tard par un point d’étape sur les travaux du Centre Leclerc de Nanterre. Le magasin provisoire installé sur le terrain de sport a ouvert ses portes le 2 juillet. Les clients pourront y trouver la plupart des produits et services. Dans 2 ans le nouveaux Leclerc sera achevé et le terrain de sport réhabilité, redeviendra un espace de loisirs.

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre notre association et vous intéresser à ses activités et ses actions. Preuve qu’une alternative existe sur le Plateau / Mont-Valérien, que les habitants sont attachés à leur quartier et à son identité. Nous remercions nos lecteurs fidèles et tous ceux qui nous soutiennent, nous vous souhaitons de Bonnes Vacances d’été !

Akim KOCEIR, président ADIHQ-PMV

Contact Téléphone : 0603872765

@ mail: adihq.pmv@laposte.net.

Site: adihq.unblog.fr

Facebook : Nanterre-Le Plateau Mont Valérien

 


Laisser un commentaire

Santé pour tous GHANA |
associationlescoccinelles |
Les interventions musicales... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFG Association des Femmes ...
| palestine18
| Le Moulin des Savoirs