Plateau Mont Valerien


  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Conseil de quartier du Vieux Pont – Salle Gavroche

lecarrouseldesgrues.jpgimg00399201010062020.jpgimg00397201010062019.jpgimg00396201010062019.jpgimg00393201010062019.jpgimg00395201010062019.jpgimg00394201010062019.jpgnouvelleimage6.bmpgueatour.jpgnouvelleimage13.bmp

Par Akim KOCEIR. le 6 octobre 2010

Conseil de quartier du Vieux Pont  – Salle Gavroche

L’ordre du jour a été abordé par Mr Cassou et qui se décline en quatre points :

  • l’aménagement de la place Foch est survolé rapidement par Mme Nadia Zbida qui a lu un texte sur un ton monocorde.
  • l’OPAH-RU Centre-ville évoqué par Mr Cassou qui s’est contenté de rappeler les précédentes opérations de réhabilitation dans les différents quartiers de la ville, et exprimé son impuissance face au manque de coopération des habitants du centre-ville qui ne veulent pas céder aux exigences de la mairie ; à savoir l’engagement du propriétaire à louer son bien durant neuf années en s’alignant sur les loyers du parc HLM en échange de la réhabilitation du bâti (25% de participants à l’opération par an au lieu des 30% escomptés).
  • La ZAC Sainte Geneviève, sujet brulant et qui a été au centre de la réunion.
  • Les problèmes du collège Jean Perrin ; Mr Cassou a promis que les parents d’élèves interviendrons dans le dernier quart temps.
  • Un cinquième point était prévu et ne sera finalement pas abordé, Mr Cassou prévoit une réunion spécifique dans centre-ville; il s’agit de la construction d’un établissement pour personnes âgées, rue Henri Barbusse non loin de la maison de retraite Sainte Geneviève.

Nous abordons les différents points dans le détail, mais avant cela, une précision au sujet du baromètre de toute réunion publique à Nanterre : le public. L’assistance se composait d’une quarantaine de personnes, une vingtaine de fonctionnaires de la mairie et 1/3 des membres du conseil municipal. Mr Cassou a pris les devants pour s’entourer d’un maximum de collègues pour parer aux éventuelles difficultés. On peut citer : Sophie Donzel, Hassan Hmani, André Cassou, Didier Debord, Ghislaine Quilin, Marc Vignau, Rosana Morin, Pierre Masnière, Rachid Tayeb, Nadia Zbida, à noter l’absence remarquée et commentée de Mme Marie-Claude Garel qui est à ma connaissance candidate à sa propre succession au Conseil Général sur le canton; j’espère que ce n’est pas un problème de santé qui l’a éloigné de l’estrade. L’opposition municipale était bien entendu présente et représentée par Mr Michel Ripoteau et Mme Barbara Feaugas ; Mr Frédéric Lefret étant en commission de présentation du projet sportif et culturel« Arena ».

Aménagement de la Place Foch

La mairie s’appuie sur les résultats de l’enquête de rue qui a touché tous les passants sans distinction de résidence ; les riverains de la Place Foch et à leur tête Mr Omar Archer de l’association Croix Sens Durable contestent ce sondage réalisé par la Sofres et qui, à leurs yeux n’est pas crédible car il n’a pas pris en compte l’avis des principaux concernés (Un sondage effectué in vivo dans la salle de réunion, révèle qu’aucune personne présente à la réunion de ce jour n’a été interrogé par la SOFRES). La municipalité compte organiser des réunions préparatoires afin de définir des critères communs qui permettront une analyse de l’esquisse 2008 et le lancement du projet d’aménagement. Trois prestataires travaillent sur ce projet: Res publica pour la concertation (a pris le train en marche), CSA (enquête), JDL (urbaniste).

Mr Archer soulève le problème des nuisances du chantier projeté au regard des nuisances des travaux de la ZAC Ste Geneviève sur le quartier.

On nous a promis un chantier propre et respectueux de l’environnement, les faits relevés journellement mettent à mal le discours optimiste et presque triomphaliste de nos édiles.

Chantier de la ZAC  Sainte Geneviève  

« La Semna s’est vu confier, dans le cadre d’une convention publique d’aménagement, la réalisation de la Zac « Centre Sainte Geneviève » dans le secteur de La Boule, à Nanterre. Cette opération d’aménagement vise à transformer un ancien site industriel en un véritable quartier de ville, essentiellement dévolu à l’habitation, dans la continuité du centre ville. Sa particularité réside dans la volonté d’intégrer la démarche du développement durable à toutes les étapes du projet. Ainsi, la dimension sociale (mixité de l’habitat, concertation) et la dimension environnementale (développement des énergies renouvelables) sont au coeur du projet.»….Ce discours sédatif, lénifiant est le plat réchauffé et livré (à qui veut l’ingérer) par nos chers responsables locaux en charge de ce projet.

La réalité est tout autre :

Il apparaît clairement que ce chantier présenté comme modèle de développement durable est terni par  une étude d’impact bâclé, une dépollution sommaire et une nuisance collatérale non négligeable (ici); les différents intervenants dans le public ont clairement manifesté leur crainte quant au déroulement des travaux à venir.

Les différents intervenants  sur ce chantier se rejettent la responsabilité et les réponses apportées n’ont pas convaincu l’assistance.

 Rappelons-le, il s’agit d’un programme de 600 logements et d’un groupe scolaire

A propos du groupe scolaire, une personne du public s’est inquiétée de la présence d’un parking de 150 places sous le groupe scolaire et a prié pour que l’incident fâcheux qui s’est déjà produit (dans le quartier) dans une même configuration ne se reproduise pas

 La réponse apportée par Mme Donzel, maire adjoint n’a évidemment pas convaincu l’assistance.

Mr Didier Debord droit dans ses baskets nous confirme le bannissement du stationnement résidentiel, les bornes de parking (payant bien entendu) fleuriront dans les nouvelles saignées et rues alentours. Au détour d’une phrase, cet élu a encore une fois de plus fustigé les propriétaires de pavillons jouxtant la ZAC, qui continuent à garer leur véhicule sur l’espace publique. Je suis intervenu pour suggérer à Mr Debord de faire intervenir les bulldozers pour les éradiquer. Car il est de notoriété publique que la délinquance est engendrée à Nanterre par tous ces nantis qui ne veulent pas quitter leur pavillon cossu et laisser place à plus de béton.

J’invite Mr Didier Debord ainsi que tous ces aveugles qui hantent le Bunker qui leur tient lieu de mairie de faire un tour du côté du cimetière de voitures qui se trouve entre l’avenue Pablo Picasso (n° 120 à 134) et la rue des rosiers. Des voitures calcinées, d’autres tiennent lieu de pièces de rechange pour les garagistes installés au rez de chaussée des immeubles d’habitations. Ces carcasses de voiture constituent un danger potentiel en cas d’embrasement dont le quartier est coutumier.

L’assistance est restée sur sa faim et n’a pas obtenu des réponses clairs sur la zone de chalandise.

Le dernier point concerne le devenir du Collège Jean Perrin ; le projet ERS (ici) et problèmes de connexion Internet. Aucune réponse concrète à ce sujet.

   img00399201010062020.jpgimg00397201010062019.jpgimg00396201010062019.jpgimg00393201010062019.jpgimg00395201010062019.jpgimg00394201010062019.jpgnouvelleimage6.bmpnouvelleimage13.bmp


Semaine Nationale de l’Artisanat – 12 au 19 mars 2010

Par Akim KOCEIR

A Neuilly Plaisance http://www.mairie-neuillyplaisance.com/ , la municipalité consacre un mois entier à l’Artisanat et célèbre le travail de ces hommes et femmes qui constituent le cœur battant d’une ville, une reconnaissance de fait du rôle social de cette corporation. A Nanterre – service minimum – Monsieur le maire se contente d’inviter le 9 octobre les commerçants de Nanterre pour un misérable cocktail pour tenter de leur faire oublier les contraintes et les désagréments dûs principalement à la suppression des places de stationnement et à l’installation à l’emporte pièce de potelets et autres barrières.

Le commerçant nanterrien ne peut pas travailler dans ces horribles conditions.

semartisanat.bmpsemart.bmpdonzel2.jpgdonzel.jpg

Depuis neuf ans, la semaine nationale de l’artisanat est co-organisée par les chambres de métiers et de l’artisanat et les unions professionnelles artisanales. Cet événement hexagonal phare de l’artisanat valorise auprès d’un large public la qualité des produits et des services proposés par les artisans ainsi que les opportunités professionnelles offertes par l’artisanat.A cette occasion, des centaines d’événements sont proposés sur l’ensemble du territoire : des opérations portes ouvertes, des visites d’ateliers, des démonstrations par les artisans et les organisations professionnelles…Le thème de l’édition 2010, « Pour vous, l’Artisanat invente chaque jour », est la réalité quotidienne du secteur. Elle se traduit par des prestations personnalisées et par un véritable service à la carte ancré dans la vie locale.L’artisanat est un vivier d’emplois déclinés au féminin et au masculin ! La semaine nationale de l’artisanat est à ce titre une plateforme d’information sur les 510 activités proposées et parfois même un révélateur de vocations !D’ici 10 ans, 300 000 chefs d’entreprises artisanales et près d’un million de salariés partiront à la retraite. C’est dire le nombre d’opportunités dans le secteur ! La semaine nationale de l’artisanat s’engage ainsi dans la promotion de la reprise d’entreprises et des possibilités de création.L’artisanat est fondé sur des valeurs fortes : le savoir-faire, l’indépendance, l’esprit d’entreprise, l’innovation, le respect de l’environnement, la proximité, la qualité de vie. La semaine nationale de l’artisanat est une occasion particulière de promouvoir ces valeurs.Une passion peut devenir un projet professionnel puis, en suivant une formation, un vrai métier. Les 510 activités de l’artisanat permettent à chacun de construire son avenir à sa mesure en conjuguant réussite professionnelle et épanouissement personnel. Chaque jour, dans chaque ville ou village de France, les artisans inventent et proposent de nouvelles solutions adaptées aux attentes de leurs clients. Ils contribuent à la vitalité du tissu socio-économique et au développement local. Performantes et inventives, les entreprises artisanales adaptent en permanence leurs savoir-faire afin de garantir la qualité de leur offre et de répondre aux besoins latents et émergents. Pour ce faire, il existe près de 750 formations fondées sur l’acquisition de compétences en situation d’emploi.Chaque département propose son programme d’événements particuliers : portes ouvertes de CFA, rencontres, conférences débats, découvertes ludiques et pédagogiques, animations, dégustations, expositions, salons, concours, visites d’entreprise…L’an dernier, ce sont 332 manifestations qui ont été organisées par les artisans, les chambres de métiers et de l’artisanat et les unions professionnelles artisanales .

 http://www.semaine-nationale-artisanat.fr/interieur.asp?page=visiteur

http://www.mairie-neuillyplaisance.com/


Santé pour tous GHANA |
associationlescoccinelles |
Les interventions musicales... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFG Association des Femmes ...
| palestine18
| Le Moulin des Savoirs